Rechercher

Retour d’expérience subtile : Mont Saint-Michel


C’est assez difficile de synthétiser ce genre d’expérience, tellement c’est riche et condensé mais je vais essayer.

Avec Victor (mon chéri), et notre fille, on est parti visiter le Mont Saint-Michel. On savait qu’on voulait bosser des sujets énergétiques et ça faisait longtemps qu’on n’avait pas fait ça pendant un voyage donc on a bien kiffé !!!

Déjà on avait mis une intention de jeu et de vérité (personnelle hein !), le but étant de s’écouter et d’être capable d’exprimer ses limites de la manière la plus légère et la plus juste possible.


On part pour le mont Saint-Michel, et déjà je me sens bien plus attirée par les fleurs des champs sur le chemin que par ce rocher et sa cité que je trouve bien lugubres. Je décide de «


sortir » du couple et de laisser Victor avancer avec la poussette pour avoir mon moment à moi 😊 A bout d’une dizaine de minutes, je reviens et je sens que j’apporte une nouvelle énergie féminine reliée à la gitane, un côté farouche qui a besoin d'être remis en route.


Ca ne m’étonne pas que je sois allée chercher ça car quelques jours avant j’ai vécu une expérience très désagréable de misogynie ordinaire. Je ne me suis pas laissée faire mais je sens que je n’ai pas complètement digéré l’expérience et que je n’ai pas connecté la ressource dans son intégralité. Une fois que c'est reconnecté, je peux me valider moi-même sans avoir besoin qu'on soit d'accord avec moi.


Victor ressent aussi de son côté le traduit par de la légèreté. On valide ensemble et on continue notre balade. On se rend compte que s’est mis sur le trottoir de droite, qui est le plus étroit alors qu’on a une poussette ! On rigole un coup, on regarde ce qu’on a à travailler sur la territorialité, on fait évoluer les croyances concernées. Et hop on change de trottoir, beaucoup plus large et qui me permet de marcher à côté de ma fille en étant séparée par une ligne qui fait que je n’ai pas les vibrations des roues dans mes jambes. Oui, oui, quand on est très sensible et dans son corps c’est hyper désagréable ! Et là je suis contente parce que je sens que j’ai bien bossé sur la fusion mère/enfant.


On arrive en bas du Mont Saint-Michel et je ne me sens pas bien du tout, gros mal de tête. Victor lui n’a pas envie d’être entouré de monde finalement, petit passage aux toilettes et hop on repart. Une fois éloignés, on regarde ce qui se passe et le patriarcat ressort. La flèche de l’abbaye (masculin) qui domine la mer (féminin). Le fait de ne pas le visiter en écoutant notre boussole intérieure/ressenti (et non pas en opposition au patriarcat/paternalisme) a suffit à modifier ce qu'on était venu faire bouger (plus ou moins consciemment) et à nous rendre notre libre-arbitre sur ce sujet bien précis (du coup le matriarcat aussi, qui a bougé simultanément). Décidément, il y a vraiment des schémas qui tombent sur tout ce qui est pyramidal en ce moment c’est super intéressant à capter.


Je m’arrête là mais il y a encore mille choses qui se sont passées et qui ont été géniales et pleine d’apprentissage ! On a par exemple fait exprès de perdre notre voiture dans Saint-Malo pour ensuite la retrouver uniquement avec l'aide des perceptions subtiles ;-)


PS : en écrivant le texte je me rends compte que Saint-Michel donne Sado-Maso et c'est exactement l'énergie qui ressort du monde ecclésiastique (attention je ne parle pas de la véritable foi et de la spiritualité qui sont reliées à la jouissance de soi).



4 vues0 commentaire