Rechercher

La générosité consciente

Passer d'une générosité devenue automatique (souvent confondue avec de la spontanéité), voire même maltraitante, à une générosité en conscience, et alignée à qui l'on est, demande beaucoup de temps et d'implication.

C'est un gros sujet, très structurel dans notre société.


La générosité de l’être n’a pas besoin de validation, elle EST tout simplement. La générosité alignée c’est partager qui l’on est à l’instant T et non une image, une posture, une perception de soi-même ou une réponse aux attentes inconscientes de la société.


Un non bien positionné et aligné est 100 fois plus généreux qu’un oui de complaisance ou d’évitement.


Oser être agacé(e), parler d’un ton sec ou encore avoir les mains moites parce qu’on fait quelque chose de difficile et le VIVRE : c’est ça être généreux.

Parce qu’on montre aux autres notre imperfection, nos limites, nos rêves, nos déceptions.

Rester dans une bienveillance figée ou une sorte de placidité n’est que rétention de soi-même, on finit par s’aigrir derrière le masque. On a d'ailleurs oublié que ce n'était qu'un masque.


Oser être bougon dans un monde où l’euphorie perpétuelle est devenue la norme,

oser être autoritaire dans une société où on a tendance à tout filtrer,

oser prendre son temps avant de donner une réponse quand tout le monde nous pousse à accélérer nos prises de décision,

oser être fatigué(e) et écouter ce corps qui nous parle au lieu de laisser le mental ignorer les signaux qu’il envoie et rester dans la performance (ou des obligations qui ne nous nourrissent pas)


Commencer à revoir ce que l'on est, ce que l'on aime, ce que l'on a envie de partager avec les autres et ce que l'on a envie de garder pour soi est le début de cette générosité en conscience qui commence à émerger !


1 vue0 commentaire

Posts récents

Voir tout