Rechercher

L'art de défusionner

Vous avez déjà essayé de lire un message, un texte sans ponctuation ? Vous avez senti comme c'est compliqué et fatiguant ? Si ça ne vous arrive jamais d'en recevoir c'est peut-être que vous les envoyez ;-)

Quand je travaille sur une personne qui a cette structure tout emmêlée ça donne cette impression et ne vous y méprenez pas, j'adore ça ! Je suis la personne à qui on donne sa chaîne pour que je la démêle, ou ses cheveux ! J'ai déjà passé 3 heures sur la belle chevelure d'une de mes petites cousines et ça ne me fatigue pas, au contraire ça me nourrit, me concentre et j'ai une patience extraordinaire.

Donc si je reviens à ma métaphore du texte : ça donne un texte où les mots sont juxtaposés, sans aucun sens et sans espace. Quand je travaille sur la personne c'est comme si je lui ajoutait la ponctuation dont elle a besoin pour qu'elle remette du sens et de la respiration toute seule, tout en autonomie. Les noeuds émotionnels qui en ont besoin peuvent enfin se dénouer dans ce nouvel espace intérieur et la "défusion" peut enfin opérer. C'est quand on accepte le silence et l'espace en soi qu'ont peut lâcher l'attachement à l'autre, c'est-à-dire, le silence entre chaque individu, cette individualité qu'on a besoin de reconstruire lorsqu'on a été dans la fusion pendant des dizaines d'années. Et là, on peut lâcher le duo infernal : dépendance/indépendance et rentrer dans son autonomie (le fait d'obéir à ses propres règles).

Oser regarder ses failles en face demande du courage et du temps, allez-y tranquillement et sans passer par la culpabilité. Un point c'est tout ;-)



5 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout