Rechercher

L’art d’assumer son chaos intérieur

Dernière mise à jour : 2 févr.



Je ne sais pas pour vous mais ce week-end a été une belle décharge émotionnelles, des petits poubelles que j’avais avaient oubliées ça et là, sont remontées à la surface, gloups.

Finalement, c’est très bien, car ça me donne l’occasion de parler de ce devoir qu’on a envers nous-même qui est de sortir les poubelles émotionnelles ré-gu-lière-ment ! Pourquoi ? Parce que sinon, lorsque on travaille sur soi ou qu’on se trouve sur une période qui ré-active des situations ressemblant au passé (je dis bien ressemblant car il y a toujours un élément différent, à vous de le repérer), on se retrouve avec le double à digérer. Les vieux trucs pourris remontent et s’agglomèrent avec ce que vous n’avez pas lâché la semaine dernière (ou le mois dernier) et ça fait un gros ras-de-marée ! Plus on résiste à ce qui nous traverse émotionnellement, plus on refoule, plus c’est compliqué après !


Alors qu’en fait, s’abandonner au chaos émotionnel de l’instant permet de vivre ces mouvements intérieurs, certes inconfortables sur le moment mais complètement gérables un fois qu'on a lâché le contrôle, vous savez cette injonction à la joie, à la paix et à la sérénité... La tempête se calme peu à peu et c’est là que la clarté mentale se pose. C’est une sensation de plénitude très particulière, où le cœur s’ouvre (on se sent centré) et qui permet la prise de décision alignée (surtout ne pas le faire avant !). Je rappelle également que prendre une décision à uniquement partir du mental n’est pas juste non plus car vous n’avez que les informations rationnelles (les fameuses colonnes avantages et inconvénients) et il vous manque les informations sensitives/corporelles.


A chaque fois que j’ai un chaos comme ça, ça me fait faire un saut quantique dans la compréhension de moi-même et du monde, qui devient plus mature. Après c’est mon fonctionnement, tout le monde n’est pas comme ça. A chacun de trouver comment vivre au mieux avec son système émotionnel. Mais ce qui est sûr c’est que nous sommes responsables de nous-mêmes, de notre santé mentale et émotionnelle. Personne à part nous-même ne peut vivre ce chaos personnel ou le prendre en charge.


C’est lorsqu’on ne s’occupe pas de son intériorité qu’elle déborde vers l’extérieur...


3 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout