Rechercher

L'art d'accepter

L'acceptation et l'inaction sont deux choses bien différentes. Confondre les deux amène à un refus inconscient de s'adapter à l'évolution inhérente au mouvement de la vie.

- L'acceptation est une posture très puissante, qui permet de résoudre un conflit interne avant de se mettre en action. Ce n'est pas le fait d'être d'accord mais d'accepter qu'on ne peut pas changer l'extérieur, qu'on ne peut que changer la perception que l'on en a. C'est également différent de la résignation qui nous met en posture de victime. L'approche neurocognitive & comportementale que j'utilise dans mes séances repose sur ce principe de changement intérieur, de flexibilité mentale et de maturité émotionnelle face aux défis de la vie.

- L'inaction repose sur de l'immobilisme et sur la croyance qu'il n'y a pas besoin d'agir, de s'impliquer, que l'univers (ou autre selon les croyances) prendra tout en charge... Il en résulte une rigidité, un refus de s'adapter, lequel, s'il devient chronique, est de plus en plus difficile à faire bouger et devient un comportement pérenne.

1 vue0 commentaire

Posts récents

Voir tout