Rechercher

L'art d'écouter le doute

Le doute est un sentiment très inconfortable car on a envie de savoir ce qu'il faut faire, de sentir une certitude intérieure qui nous guide ou que quelqu'un nous dise "vas-y fonce" or ce n'est pas toujours le cas. Parfois on doute, et c'est très bien comme ça !

Je connais bien cette sensation car moi j'étais dans un doute structurel (douter de tout tout le temps) qui faisait que je n'arrivais pas à me donner de direction. Ici je fais la différence entre le structurel et le fonctionnel. Le doute fonctionnel est circonstancié, ponctuel, relié à une situation précise et il est un panneau indiquant que quelque chose n'est pas aligné avec votre nature profonde. Quand j'ai finalement remis le doute dans son fonctionnement "normal" j'ai appris à l'écouter et à le considérer comme un allié et non un ennemi. Il me permet de trouver le bon moment pour poser une action, une parole, ou tout simplement ne pas le/la poser du tout (je ferai un texte plus tard sur l'art de se tenir sa langue) ! Quand c'est une question de timing, le bon moment arrive et je sens que c'est juste pour moi car de la clarté se pose en moi et elle est reliée à de l'excitation, de la joie, là où le doute amenait de la peur. La peur ne disparaît pas s'il s'git de faire quelque chose de complètement nouveau mais le niveau est moindre face à l'envie de relever le défi.

Si vous êtes dans un doute structurel venez me voir en séance et si vous êtes bien positionnés et bien écoutez ce "j'y vais, j'y vais pas ?" et intégrez-le à votre boussole intérieure ! Et si vous n'avez jamais de doute, c'est louche ;-)


2 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout