Rechercher

Forcer la détente du corps renforce la haine de soi

Les poings qui se serrent, les bras qui se croisent, le coeur qui se serre ou encore les sourcils froncés sont autant de signes de ce qu’on ressent face à quelqu’un ou à une situation, et potentiellement de leur toxicité pour nous.


Ne pas écouter ces signes et forcer le corps à paraître calme et détendu alors qu’il est en réaction, ne fait que tendre toujours plus un élastique qui finira par craquer. A l’inverse, mettre son corps sous pression tout le temps alors qu’on est de nature douce provoque le même retour de bâton.


Le mental ne peut pas forcer le corps à se détendre ni à se mettre en mouvement, il n’est pas là pour ça. Son rôle est de comprendre pourquoi le corps réagit de cette manière-là, de remettre en questions les croyances obsolètes et donc de nourrir la connaissance de Soi.


Vouloir faire entrer le corps dans une image de détente fantasmée et new age ne fera que renforcer la haine de soi-même car c'est un refus de ce qu'on est dans l'instant : de sa spontanéité.


Ecouter ces micro-mouvements et les prendre en compte au quotidien fait partie de l'estime de Soi et bonne nouvelle : ça s'apprend !


#corps #forcer #detente #ecoute #mouvement #vivant #connaissancedesoi #mental #croyances


5 vues0 commentaire