Rechercher

Erreur ou incompétence, la base de la procrastination ?

Remettre systématiquement en question ses compétences à la moindre erreur est une problématique d'ego vacillant qui a besoin d'être renforcé.


L'erreur est possible (et conseillée) même pour un expert ! Elle n'est que la conséquence d'un besoin d'apprendre à faire autrement et à s'améliorer et non à tout arrêter.


L'incompétence relève d'un manque de connaissance ET d'habileté ! C'est-à-dire de pratique : la répétition d'un geste.


La problématique principale actuelle est de croire que parce qu'on SAIT faire, on PEUT faire. Or, cette surestimation du mental sur le corps (qu'on peut aussi appeler avance de phase) est à la base de la procrastination. On pense qu'on est prêt dans la totalité de notre être, alors qu'il n'y a que le mental qui est prêt. Les plans émotionnels et corporels, qui sont plus lents, ne le sont pas et ça donne cette incapacité à agir et cette remise au lendemain, qui est finalement bénéfique puisqu'elle permet l'harmonisation intérieure des différentes parties de notre être.


Lorsqu'on comprend cela, on peut arrêter de surestimer nos compétences, accepter un peu plus nos erreurs et surtout... respecter notre rythme personnel d'apprentissage.


#erreur #incompetence #procrastination #sousestimation #surestimation #attente #respect #rythmes #soi #conscience



3 vues0 commentaire