Rechercher

Croire qu’on doit choisir entre son père ou sa mère alors qu’on doit se choisir Soi

Les parents peuvent, inconsciemment, faire peser un gros fardeau sur leur enfant et lui demander (même s’ils sont encore ensemble) de les départager, de choisir l’un des deux. Or ce choix est juste impossible pour un enfant (il n’a pas le recul nécessaire car son cerveau est encore immature).


Si l’enfant finit par le faire ce sera au détriment d’une partie de lui-même car il est la somme de 2 êtres et doit normalement créer quelque chose de nouveau à partir des ressources parentales. Cela peut amener à de l’auto-destruction et peut être très handicapant dans l’affirmation de son identité.


Et ça fait croire qu’un choix est enfermant et passe par le sacrifice/renoncement alors qu’un choix ouvre à des potentialités immenses.


Résoudre ce dilemme une fois qu’on est adulte c’est accéder à toutes les parties de son identité, remettre de la communication entre elles et se choisir Soi car c’est, en fait, le seul choix qui existe.


Ce n’est pas la faute des parents qui ont eux-mêmes des blessures narcissiques à combler. Ce n’est d’ailleurs la faut de personne, c’est un processus de déconstruction puis de reconstruction.


Pour la petite histoire j’ai littéralement cassé en deux le grand miroir de la salle de danse pendant un cours. Je devais avoir 7 ou 8 ans, j'ai eu une sorte d'absence et j'ai foncé dedans comme pour montrer ce qu'il y avait en moi. Comme vous pouvez le voir, on s'en remet ;-)


3 vues0 commentaire